Photographie et identité à l’ère du numérique: début de réflexion

Ce billet fait suite a une intervention que j’ai eu à faire hier sur les nouvelles pratiques photographiques à l’Université de Rouen.

L’écriture de soi sur internet passe de plus en plus par la photographie. Si le blog personnel ou facebook permettent déjà l’utilisation de photographies, des applications comme instagram déplacent à nouveau la structure de l’identité extime. C’est la photographie qui devient le support de la narration de soi. Photographie qui immédiatement prise peut être partagée et devient l’occasion de commentaires croisés entre soi et les autres.

Mais finalement, ce que cela révèle aussi, c’est que nous possédons maintenant tous un appareil photographique sur nous grâce à notre portable. La transformation du monde en images fait partie de notre construction identitaire. Peut-être plus que la conservation de ces images car des applications comme Instagram permettent difficilement de retrouver des photographies assez anciennes d’une personne. Sous notre regard, c’est avant tout un flux photographique qui s’offre à nous. Il faut maintenant interroger ce lien entre cette transformation du vécu en image et l’apparition de ce flux.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *